Le Canada pourrait perdre momentanément le libre-échange avec le Royaume-Uni

La haute-commissaire britannique au Canada, Susan le Jeune d’Allegeershecque, a évoqué ce scénario ce mercredi midi lors d’une allocation devant le Conseil des relations internationales de Montréal (CORIM), alors qu’elle faisait le point sur l’avenir du Royaume-Uni dans la foulée du Brexit.

Répondant à une question de l’audience, elle a laissé entendre qu’il n’y a pas de garantie qu’une fluidité sans interruption du libre-échange entre le Canada et le Royaume-Uni soit maintenue.

«On espère avoir un accord avant la fin de cette période de transition. […] C’est le but», a déclaré la haute-commissaire, en précisant que la période de 11 mois pour y arriver est relativement courte.

pour la suite: Les affaires